lundi, juillet 02, 2007

Coréanie, Japonie et retour en Coréanie

Bonjour bonjour,

Mi-juin, fin de session relaxe, quelques exams travaux et présentations. Comme vous pouvez voir sur les photos suivantes, le stress et les fins de session ont eu de sérieux effets sur les Coréens, qui trouvent tous les endroits bons pour dormir.

Alors, dans la série "Coréens fatigués":

Deux jolies filles bien fatiguées, qui ont dormi bien tranquillement pendant une bonne heure dans le bar
Les vendredis soir mènent parfois à ça, des concours de sommeil
Le dernier mais non le moindre, on voit ce gars en train de dormir (j'ai vérifié, il dormait profondément...) en plein milieu de la rue à 5h du matin, alors que je rentrais chez moi. Je vous prie de remarquer son soulier bien installé derrière lui. J'essaie vraiment d'imaginer ce qui a pu se passer dans sa tête avant ça: "bon, ça y est je suis fatigué, je vais donc enlever mon soulier droit, le placer derrière moi, et dormir assis en toute sécurité au milieu de la rue" (traduit du coréen)

En fait, pour être honnête, c'est toujours comme ça, pas seulement en fin de session.


JAPON

Après les derniers exams, partys et aurevoirs, je suis allé passé 2 semaines au Japon avant de rentrer en Corée. En voici quelques faits saillants, cette fois-ci heureusement sans grands-parents japonais, pour ceux qui savent de quoi je parle.

Nagoya



Y a qu'au Japon qu'on voit ça, d'excellents groupes de jazz qui jouent en pleine rue alors qu'au coin de rue suivant, on s'amuse à se taper dessus


Kyoto

Les retrouvailles
Le Japon, c'est très cher, alors j'ai été obligé de travailler au restaurant Ichoya à Kyoto pour continuer ma route


Kyoto, ma jolie
Une bonne soirée au Japon ne serait pas complète sans un karaoke bien arrosé


Kobe

Un classique au Japon, de l'anglais massacré, ici à Kobe. Voici lettre pour lettre le contenu du message:

"MEET THE HEART. This ivent is connect yourr heart to lovers heart.

We try to help your sensitive mind

Please walk our street

You may catch the interesting experiment"

Vraiment n'importe quoi, mais j'ai décidé que j'aime ça.


Mishima

Ici, je me suis retrouvé à chanter une chanson en japonais avec une Japonaise non-identifiée. Encore une fois n'importe quoi.

Tokyo

Ma dernière soirée à Tokyo, pas le choix encore une fois d'aller au karaoke après les bars. Ici, on sort du karakoe à 5h30 du matin.

Bon, ça y est, de retour à Séoul, mon kimchi m'attend.

Benoit

1 commentaire:

gwen a dit...

Sympathique blog que t'as fait!!!
Je pars de février à mai prochain en corée (echange franco coréen). J'espere que mes 4 mois seront aussi remplis que ton année pleines de péripéties!!! Bonne fin de séjour (eh oui...ca approche..!!!!)
gwenrodier@aol.com