dimanche, février 04, 2007

Opium et grands-meres laotiennes (11 janvier)

Salut a tous,

bon il s'est passe tellement de choses depuis mon dernier message de la Thailande, j'aurais besoin de plusieurs pages pour tout raconter. Desole si c'est long, mais c'est mon journal de voyage aussi.

Donc nous sommes partis de Chiang Mai le 4 janvier pour un long periple de 3 jours devant nous amener a Luang Prabang au nord du Laos. A la petite ville frontaliere de Chiang Kong, du cote thailandais, Mike et moi decidons de nous payer un massage thailandais, nous disant que c'etait peut-etre notre derniere chance. (Petit retour en arriere: lors de mon premier voyage en Thailande, je m'etais paye aussi un massage thailandais qui avait tourne au desastre. Alors qu'une jolie fille devant la maison offrait les massages, je m'etais retrouve avec une vieille dame d'a peu pres 115 ans qui me marchait dans le dos et pliait mon corps dans des positions que je ne croyais meme pas etre capable de faire. Tres tres douloureux. Je m'etais donc dis que la prochaine fois ne pouvait qu'etre meilleure). Mike et moi rentrons dans la maison de massage, et alors qu'on pensait encore une fois se faire masser par la jolie fille de l'entree, on se fait coller deux dames agees qui ne parlaient pas anglais. Mike etant tres chatouilleux, il a passe les 10 premieres minutes a rire comme un imbecile. Je sais pas ce que les masseuses pensaient, mais je soupconne qu'elles se sont vengees en massacrant notre corps encore plus. Le massage le plus drole et le moins relaxant de ma vie.

drole et douloureux massage

Le lendemain, nous commencons notre long voyage de 2 jours en bateau sur le Mekong devant nous amener jusqu'a la ville de Luang Prabang au Laos. Le Mekong etait fascinant. A peu pres aucun traffic maritime, et aucun developpement nulle part. Que de la nature sauvage. A l'occasion, nous passions devant un petit village et quelques pecheurs travaillaient ou quelques familles s'amusaient sur la rive. Le premier soir, nous sommes arretes coucher a un petit village aux abords du Mekong nomme Pak Beng. Je sais pas si c'est representatif, mais le permier laotien que nous avons rencontre etait un vendeur d'opium de 15 ans. En plus d'opium, il nous a montre a peu pres toutes les drogues disponibles au Laos. Et une fois au village, pas moyen de faire deux pas sans se faire offrir de l'opium ou autre drogue. Meme au resto, le serveur nous a offert des substances illicites en meme temps qu'il a pris notre commande. Les gens sont tres relaxes au Laos.

Le lendemain, arrivee a Luang Prabang. C'est vraiment different de la Thailande ici, avec un tout autre rythme de vie. Les gens sont tellements calmes et lents, c'est meme pas drole. Tu parles au gens, tu marches dans la rue, et t'as l'impression d'etre stresse parce que les gens sont juste la, a relaxer. Souvent ils te parlent tellement doucement et lentement que tu les entends mal. En velo, je depassais des motos tellement que les gens roulent lentement, souvent 2-3 motos cote a cote a discuter.

Coucher de soleil sur le Mekong a notre arrivee a Luang Prabang

J'ai vecu cette semaine une des experiences les plus memorables de ma vie. Une amie laotienne que j'ai rencontree a Montreal m'a propose d'aller rencontrer sa tante et sa famille qui habitent dans un village nomme Ban Paksi, a une heure de Luang Prabang. Donc Mike et moi louons les services d'un chauffeur pour qu'il nous y amene. Il n'y avait aucune route digne de ce nom pour s'y rendre, et tres peu de civilisation. Une fois au village, je dirais que j'ai vecu le premier choc culturel (dans le sens positif du terme) de toute ma vie. Completement different de tout ce que j'avais vu avant. On devait etre les premiers etrangers a venir dans le village depuis des lunes parce que tout le monde, sans exception, arretait ce qu'il faisait pour nous devisager. Mike et moi nous sentions comme des extra-terrestres. Apres avoir rencontre la tante, nous faisons le tour du village. Partout ou nous allions, nous etions entoures d'au moins une dizaine d'enfants qui criaient "farang, farang!" (etranger). Avant de manger, les aines du village ont celebre pour nous une ceremonie bouddhiste speciale pour nous souhaiter bonne chance et tout et tout. Pour diner, ils ont plume et tue un poulet devant nous, et on a mange des poissons peches la journee meme dans le Mekong. Pour boire, de l'eau jaunie de la riviere et de la biere lao. (Mike a ete malade comme un chien apres etre revenu du village. Je suppose qu'il a attrape la grippe aviaire. Absolument rien de mon cote)

Le village de 800 habitants comprend a peu pres 200 maisons en bois, une ecole, un temple bouddhiste, plusieurs poulets et coqs crissement fatiguants, et le violeur du village (hommage a Borat). Il n'y a pas d'eau courante, quelques trous dans du ciment pour des toilettes, et de l'electricite qui coupe a 18h tous les soirs.




Images du village

Personne, mais absolument personne dans le village ne parlait un mot d'anglais. Le chauffeur qui nous accompagnait parlait 3-4 mots, donc nous aidait un peu, mais il n'etait pas toujours avec nous. Le reste du temps, c'etait par signes et rires qu'on communiquait. La grand-mere de la maison (elle avait l'air d'avoir 90 ans, mais j'imagine qu'elle devait en avoir 50) a du penser que j'etais laotien, car elle aimait beaucoup me raconter des histoires et contes en Lao (je suis rendu vraiment bon pour faire croire que je comprends). Je sais pas pourquoi, les grands-meres etrangeres (comme celle que j'avais au Japon), aiment beaucoup me raconter des choses que je comprends pas. A part ca, il y avait un aine du village qui parlait un peu francais, donc avec qui je pouvais parler un peu.

bon, j'y vais, j'ai faim, et faut que j'aille manger du poulet aviaire

BBB

Vous pouvez aller voir des photos sur le site de Mike: http://michaelinkorea.spaces.live.com/

1 commentaire:

karyne a dit...

Magnifique Ben! D'autres photo!!!